Un loup au Canada - Partie 2

Nova-Scotia me voilà

Un loup au Canada - Partie 2

Nova-Scotia me voilà

Deuxième province des Maritimes et ma préférée, aujourd’hui c’est au tour de la Nouvelle Écosse d’avoir son petit billet.

Je suis resté 4 jours dans cette région. 2 à Halifax, sa capitale et 2 autres à Sydney (non, pas celui d’Australie) qui sont un peu les deux grosses villes de cette province.

La Nouvelle Écosse en quelques lignes

Nova Scotia, c’est une province à l’est de New-Brunwick, que j’ai présenté dans le précédent billet.

Cette partie du pays avait 923 598 habitants en 2016 d’après Wikipédia pour 55 284 $km^2$. C’est un territoire qui a vu pas mal de batailles entre les anglais et les Français, notament pour la forteresse de Luisbourg. La langue principale est l’anglais, mais on trouve pas mal de Mi’kmaq et de français Acadiens. Le nom vient des écossais venant coloniser cette partie du Canada, mais peu de personnes aujourd’hui parle Gaélique dans la province.

En tout cas c’est aussi une région qui pique pas mal le nom d’autres villes (Sydney, New-Glasgow, etc) et y a une ville Caribou !

Pour ma part, j’ai surtout fait la partie au Nord de Lunenburg.

Halifax et ses environs

Enfin surtout les environs… parce que je n’ai pas eu le temps de voir la ville (ni celle de Lunenburg, assez proche). Il y a énormément de chalets à louer prêt d’un lac au bord de la ville pour pas cher.

Dans tous les cas, si vous êtes amateur de fruits de mer, de nombreux restaurants sont présents dans la région (c’est la spécialité). J’en parlerais d’un pour le Cabot Trail plus loin.

Niveau trajet je recommande le sud-ouest de la ville d’Halifax, surtout la route entre Glen Haven et Peggy’s Cove, qui est très belle (je suppose que pour aller à Lunenburg aussi, cependant je n’ai pas eu l’occasion de la faire).

Sur cette route, il y a quelques points pour s’arrêter (le French Village, Indian Harbor, etc) mais surtout Peggy’s Cove et le mémorial du crash d’avion juste à côté. En effet, le mémorial est le point parfait d’observation des pygargues (l’oiseau emblème des US). J’ai pu en voir un (les photos ne sont pas extraordinnaire, j’étais au maximum du zoom et je ne pouvais pas vraiment m’approcher sans le déranger ou marcher sur un environnement à conserver).

Puis vient le phare de Peggy’s Cove, une petite ville touristique très sympathique. Il y a moyen de se balader sur les rochers assez loin, l’occasion parfaite pour voir des phoques et des inuksuks (il y en a partout).

Enfin, si il reste du temps, quelques km en voiture après Peggy’s Cove, un trail démarrant dans un virage est super sympa. Dans un coin avec très peu de sapin, mais surtout des petits arbres / feuillages / roches qui donne sur une petite plage cachée : Polly’s Cove

Peggy's Cove

La Forteresse de Louisbourg et Sydney

Comme nous avions pas mal de route à faire ce jour-ci (Halifax->Sydney), nous avons décidé de faire sur le temps restant la visite de la forteresse de Louisbourg, une des 11 citadelles de la province. Cette forteresse a pas mal servi pour le commerce, la pêche et surtout l’observation (avec le premier observatoire du Canada). Il a changé quelques fois de mains entre les français et les anglais. Et aujourd’hui il est possible de la visiter, avec des gens reporduisant le travail de l’époque et les discussions (il est possible d’échanger avec eux. Par contre, je préviens, l’accent acadien est pas le plus facile à comprendre pour les personnes venant d’ailleurs, mais c’est super intéressant).

Juste à côté de Louisbourg, se trouve de nouveau un phare, avec les ruines du premier phare du Canada (j’avais prévenu, il y en aura quelques uns dans mes billets)

Le tir de canon Le phare de Louisbourg

Le Cabot Trail - Cape Breton

Non, le Cape Breton ce n’est pas en bretagne.

Définitivement, si vous avez l’occasion de resteer quelques temps dans un endroit en Nouvelle Écosse, celui-ci est définitivement à faire.

  1. La route est super cool
  2. Il y a plein de biomes différents, de la tourbière, des montagnes, des forêts, de la plage, etc.
  3. Il y a plein de restaurants sympa.
  4. Parfait pour faire du vélo (sans moi)
  5. Parfait pour observer des animaux, il y a pas mal de coyotes, orignaux, oiseaux dans la zone.

Lobster rolls

Ce que je recommande, c’est de faire des trails. Bien sûr, le Skyline Trail est le plus connu (et très sympa à faire), mais il y en a vraiment beaucoup, pour voir un peu de tout. Pour l’arrêt du midi, je conseille The Rusty Anchor, avec ses lobster rolls et sa blueberry lemonade.

Les insectes, ça peut-être cool

Quelques points de vue du Cabot

The Skyline Trail

Autres points de vue sur le Cabot

Petit bonus. Les mines de charbon

Nova-Scotia possède de nombreux points d’intérêts et en quelques jours, je n’ai bien sûr pas pu tous les faire. Cependant, comme les trajets sont souvent assez long (on se retrouve très vite avec 34 h d’autoroute pour aller quelques villes plus loin), je recommande de faire des pauses dans les villages sur la route, on peut tomber sur des trucs sympas.

Ainsi, à SpringHill, nous sommes tombés sur une ancienne mine de charbon visitable. La visite était intéressante et le guide assez drôle.

Mine de charbon

bref faites des pauses !

Voilà pour mon tour de Nova Scotia. Pour le prochain billet, je vais quitter un peu les Maritimes, pour parler de l’Ontario, avec Toronto, Ottawa et les chutes.

En août 2016, je suis parti de France pour vivre au Canada, au moins quelques années. Ça fait maintenant plus de 2 ans que je vis ici, et j’ai parcouru quelques milliers de km dans ce grand pays. visité une bonne partie de 5 des provinces (je souhaite encore visiter la Gaspésie au Québec, l’extrême Nord, le Labrador et le Yukon).

Je commence donc une série de billets (un peu pour faire suite aux billets du Schtroumpf pythonneux), parlant des différentes provinces, ce qu’on peut y voir et pourquoi pas, vous donner l’envie d’y faire un tour. Pour donner une idée, voici actuellement les zones que j’ai pu visiter :

map

Comme j’ai du choisir un ordre dans les billiets, ce sera par ordre des provinces alphabétiques, puis si d’autres viennent s’ajouter, je verrais par la suite. Ainsi, ce premier billet sera consacré au New-Brunswick.

Le Nouveau Brunswick, c’est quoi ?

Le Nouveau Brunswick, c’est une des provinces des Maritimes, un groupe de provinces à l’Est du Canada, prêt de l’océan. Sa capitale, c’est Fredericton. Cette province compte 753 914 habitants pour une surface de 72 907 $km^2$.

Pour plus de détails, je recommande la page Wikipédia : https://en.wikipedia.org/wiki/New_Brunswick mais ce que je peux dire c’est que c’est à ma connaissance la seule province ayant comme langue officielle le français et l’anglais. Comme Nova Scotia, les premières nations présentes sont surtout Mi’kmaq.

Je suis resté 5 jours dans cette province. Durant ces quelques jours j’ai :

  1. Visité Edmunston (qui n’a pas grand chose à voir, je vais donc le passer dans ce billet)
  2. Visité Saint-John
  3. Visité le Hopewell Rocks National Park
  4. Visité Kouchibouguac National Park
  5. Fait la route des bières, au nord de la province.

Saint John

Cette ville de 69 734 (à ne pas confondre avec Saint Johns) fut mon premier vrai arrêt au NB. Elle est surtout connue pour ses chutes réversibles. En effet, à l’endroit où le fleuve Saint John se verse dans la baie de Fundy, selon la marée, l’eau peut aller dans un sens où dans l’autre. Lorsque la marée monte, on peut y voir des rapides, alors que quand la marée descend, on peut voir des chutes jusqu’à 4m de haut.

Si un jour vous passez dans cette ville, je vous conseille de passer par l’Irving National Park, juste à côté de la ville. C’est un petit parc possédant quelques plages, un circuit cool en voiture et quelques trails faciles en marais et en forêt. On peut surtout y voir des cormorans et des écureils (comme partout).

Voici quelques photos :

Le Hopewell Rocks National Park

Définitivement ma journée préférée dans cette province. Avant de se rendre à ce parc, nous sommes passés par le Cape Enrage, où se trouve un petit phare, une plagee de galets et un petit trail en forêt.

Sur la route pour Hopewell

Après avoir passé quelques heures prêt de ce premier phare (note : il va y en avoir beaucoup par la suite), nous nous sommes rendus au parc des roches Hopewell. Ces roches creusées par l’érosion. Elles sont surnommées les pots de fleurs géants, parce qu’il y a des sapins au dessus des roches. Lorsque la marée est basse, il y a moyen de marcher pour voir d’autres roches du même type. Lorsque la marée est haute, il est possible de faire du Kayak dans la zone. Il y a aussi moyen de voir pas mal d’oiseaux dans la forêt et des orignaux (élans) tôt le matin. Vu que j’étais dans le Parc en plein après midi, ce ne fut pas le cas. De plus les tourbières sont encore mieux pour en voir (j’en parlerais plus loin)

Hopewell Rocks

Kouchibouguac National Park

Autrement dit, le parc le plus plat que je connaisse. Les trails sont tous considérés comme facile, sauf un car il fait 11.3 km de long mais reste plat.

Au final les trails se font vraiment très facilement. Par contre, il faut vraiment penser à amener de l’anti-moustique pour ceux en forêt et dans le marais salé (j’ai pas mal nourrit la faune locale pour le coup).

Ce que je recommanderais :

  1. Osprey Balbuzard 5km de long en forêt et finit sur une plage où de nombreux oiseaux sont présents. Pour le coup je n’ai pas vu de pygargue ce jour-ci, mais quelques hérons, martins-pêcheurs, un pic mineur et quelques bruants.

Quelques photos d'oiseaux

  1. The bog, une tourbière qui possède un point de vue assez haut. C’est super intéressant de voir comment ces tourbières se forment et on apprend plein de choses sur la conservation et regénération des forêts. En plus il y a pas mal de plantes carnivores et des orignaux tôt le matin, les épinettes étant à la taille idéale pour un petit déjeuner.

Une tourbiere

Une plante carnivore

Un champignon pacman

  1. Kelly’s Beach, parfait pour voir les oiseaux. Pour ma part, surtout des cormorans, hérons et pluviers semi palmés.

Sur la route des bières

Comme pour retourner à Montréal il y avait quasiment 1000km depuis Kouchibouguac, on a décidé de faire la route des bières du Nouveau Brunswick. Au final, on a pas mal galéré, certaines brasserie étant en cours de construction, d’autres avec de mauvais horaires ou d’autres impossible à trouver (on s’est retrouvé devant un chalet vide, embéttant après 6080 km). Voici donc quelques adresses par ordre de préférence :

  1. La distillerie du Roy (bière, whisky, absinthe, liqueur et pastis) - Petit Paquetville
  2. Le petit sault - Edmunston (leur Pils est cool ainsi que la colonel John Backer)
  3. Les brasseux d’la côte - Tracadie

Voilà pour ce premier billet. Prochaine destination : Nova Scotia !